L’œillet: élégance et beauté

A l’origine de l’emblème de la revue

Tout au long de son histoire, les images de fleurs ainsi que d’oiseaux ont eu une profonde influence sur la culture japonaise. L’œillet en est un exemple emblématique. Selon le descriptif du site 366日の花個紋 Hanakomon (traduit en français par: « Les emblèmes floraux pour chaque jour de l’année »), la fleur d’œillet renvoie au sentiment de l’ « éloge » ou bien du « louange » envers quelqu’un ou quelque chose. Autrement dit, lorsque nous parlons d’une personne et que nous utilisons l’image de l’œillet, le locuteur sous-entend faire un éloge de la personnalité ou bien des qualités de cette personne. Dans notre cas l’œillet qui a été la source d’inspiration de notre emblème, s’appelle: 美女撫子 Bijo Nadeshiko (traduit par: « œillet de belle femme »). En France il apparaît sous l’appellation d’ « œillet du poète ». Souvent, nous retrouvons des représentations d’œillets dans des estampes de 美人画 Bijin-ga (traduites par: « images de beauté »). La fleur d’œillet met alors en valeur une caractéristique physique de la jeune femme représentée. Par exemple, dans l’image ci-dessous, il renvoie à la beauté de cette jeune fille qui se peigne les cheveux.

Hashiguchi Goyō, Femme peignant ses cheveux, 1920, Gravure sur bois en couleurs, 44,9 × 34,7 cm, Collection Elise Wessels – Nihon no hanga, Amsterdam


Bibliographie:
366日の花個紋 : https://www.hanakomon.jp/calendar/day/424/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s